AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  









Chatbox v.1



Chatbox v.2
Connectés
S'inscrire

Page Facebook de TRD
Twitter du Lapin Noir
Partie 14 : Reprise de l'activité !
Partie 15 : #Patte_De_Lapin
Redémarrage de la partie 13, faisant suite à la 14.
Inscriptions Ouvertes !

Event #Psychedelique_Land_Paris
Redémarrage de l'event.
Inscriptions Ouvertes !


Partagez | 
 

 [ClueDoubt] Mort d'Alexander Williams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Juliet Ashton
Doctor ♥
Doctor ♥
avatarDate d'Arrivée : 02/01/2011

▬ Carte d'Identité*
Pseudonyme Pseudonyme: Ashe
Partie(s) En Cours Partie(s) En Cours: ClueDoubt & Koh-Doubta
Panier à Carottes Panier à Carottes:
MessageSujet: [ClueDoubt] Mort d'Alexander Williams   Mar 3 Jan - 22:24

En revenant de la Bibliothèque, Éléonore croisa le cadavre d'un être pour le moins inattendu, au sol. Inattendu, c'était le mot, car il s'agissait du corps du jeune homme transsexuel qui avait choisi pour ce jeu le rôle d'une femme, et qui avait prit comme loisir, passe-temps, ou tout ce qu'il voulait, l'idée de bécoter avec un autre homme, tout aussi bizarre, il allait sans dire, puisque ce n'était pas une femme qui jouait un homme, mais bel et bien un vrai homme, qui jouait un autre homme, et donc par là, ça donnait un homme gay qui jouait une femme, et se donnait comme excuse d'être une femme pour pouvoir assouvir sa virilité féminine, et donc jouer du bouche-à-bouche avec un autre homme pas un sou gay, mais qui jouait un homme gay.

Tableau bizarre. Et tout aussi bizarre quand, à peine une heure plus tard, on avait quitté ce dit-couple, pour aller cueillir des fruits du côté de la pensée. Qu'était-ce donc que cette mascarade ? Elle quittait un homme, et une heure après, elle le retrouvait mort ? Mais... Où était donc l'autre jeune homme alors ? Car enfin, avec tous ces anciens morts, ils n'étaient plus beaucoup, et donc l'assassin courait encore.

La jeune femme n'était pas coupable, elle le savait. Par ailleurs, elle ne lui avait jamais parlé, ni même regardée, à peine effleurée, un jour, par deux fois, dans la cuisine. Elle savait juste que ce n'était pas elle.
Son amie d'infortune, Skarlette, ne pouvait pas être la coupable, à moins qu'elle ne jouisse tout simplement de sa blessure au crâne, et qu'elle simule incroyablement bien, elle ne pouvait pas avoir fait le coup. Éléonore avait son poignard en main, et son chandelier caché sous sa jupe. Il ne restait donc plus que lui, cet étrange personnage qui avait lancé le chandelier dans la figure de son amie ?

C'était donc lui, le meurtrier... Ce n'était plus une question, ni même une crainte. C'est juste que Soleyne venait de se réveiller. Elle venait de comprendre, et d'affirmer de sa bouche, que le meurtrier était démasqué. Elle venait de s'entendre dire que le meurtrier était encore là. Encore là, pour trois filles, et qu'il rôdait à l'affût de sa prochaine victime.

Où était-il dans ce cas ? Car il fallait le trouver, avant qu'il ne vienne, lui, la trouver. Si son amie d'infortune avait su qu'elle venait de frôler la mort...
Était-elle d'ailleurs toujours allongée dans la salle ? Si c'était le cas, il fallait se dépêcher, car il ne ferait qu'une bouchée d'elle, dans l'état dans lequel elle se trouvait.

Elle courut à toute hâte dans la salle de Bal, là où elle avait vu Skarlette, et l'homme nommé Plum, de part le jeu, pour la dernière fois. Ce qu'elle essaya de trouver en premier, c'était son amie. Elle n'était plus sur le sol, et aucune trace n'indiquait qu'elle avait prit cher, dans la partie. Elle était donc encore vivante ? Soleyne en fut rassurée, bien plus qu’Éléonore, car elle avait passé la majorité de sa partie avec elle. Ça lui aurait donc fait quelque chose, peut-être... .

Mais le pire restait à venir. L'homme qui venait de tuer un des joueurs du GN était toujours dans cette salle. Pire, il narguait la nature : après avoir coupé froidement les oreilles de son ami, qui était en train d'écouter son Ipod, en inscrivant en lettres de sang "stop music", il était maintenant assis devant le piano, et jouait un petit air solitaire.

Avec silence, avec souplesse, et la respiration retenue, Soleyne avança, le poignard en main levé vers sa victime. Ah il le prenait ainsi, ce démon du diable ? Il allait mériter ce qui allait suivre !

D'un coup sec, son poignard se planta dans le dos du Mister Plum, qui hurla sur le coup, mais Soleyne posa rapidement sa main sur la bouche de l'homme qu'elle tenait à bout de poignard. Elle pourrait, à l'instant, le faire souffrir atrocement, en remuant le couteau dans la plaie. C'était le cas de le dire. Seulement, elle avait encore quelque chose à lui dire, à cet homme de malheur :

" Ah, tu pensais pouvoir gagner facilement, hein ? Après tout, trois filles, qu'est-ce que ça peut faire contre un home comme toi, hein ? "

Elle appuya sur le couteau, sentant la plainte de l'homme dans sa main, mais malheureusement pour lui, il ne pouvait pas crier.

" Ainsi, tu pensais obtenir des faveurs féminines, et ensuite, te jouer de nous trois, et nous tuées, une par une, c'est bien ça ? Par laquelle aurais-tu commencer ? La petiote sur qui tu as balancer un chandelier ? Ou moi peut-être ? A moins que ce ne soit l'autre demoiselle, que nous n'avons pas vue de toute la partie. HEIN ? "

Elle poussa le jeune homme contre le piano et lui asséna un coup de coude dans la figure. De toute façon, elle était armée de deux objets, donc un critique, et lui n'avait rien, si ce n'est la douleur de sa plaie ouverte, dans son dos. Il devait vraiment souffrir.
Là, elle s’apprêtait à lui en remettre un coup, mais une petite voix la stoppa brièvement.

" Quand on coupe la tête, la personne reste consciente encore un peu, non ? "

C'était vrai. C'était parfaitement vrai, Soleyne le savait très bien. Et c'était tout aussi cruel d'agir ainsi, car il se sentait mourir, se sentait partir encore d’avantage d'un homme cancéreux.

Le bras en l'air, elle fendit le vide devant elle, et la tête de Mister Plum bascula, roula sur le sol. Elle attrapa le visage par les cheveux, et le souleva en l'air.

" Vermine ! "

" Vas-y ! Fais-lui bouffer son cœur ! "

Il ne fallait pas se le faire prier. Elle n'avait plus que quelques secondes, mais tant pis si elle ne réussissait pas. Elle lâcha le crâne de Mister Plum, et se jeta sur le corps animé de spasmes du loup qui avait essayé de les dévorer. Un coup de poignard - décidément, ça ne coupait vraiment pas aussi bien qu'une lame de médecine - et de manière aussi maladroite qu'il n'y paraissait, elle découpa la peau autours du cœur. Sa main plongea, fouilla, et c'est avec fougue qu'elle arracha de son antre ce cœur qui palpitait encore de vie. D'un geste furtif, alors qu'elle voyait presque les yeux du criminel se changer en blanc, elle lui fourra son cœur dans la bouche, et le força à avaler, si tant est qu'il le pouvait.

Il se passa encore quelque seconde, et les yeux de Plum virèrent au vide, au néant. Avait-il eu le temps de gouter un peu à sa mort ? Elle ne le savait pas, mais maintenant, en tout cas, c'était terminé.

Soleyne releva son visage, recouverte de petite gouttelettes de sang, et d'autres, plus ou moins volumineuses, et fit un bref signe de tête à l'adresse de son amie qui se trouvait à l'entrée de la salle.


Pensez à faire votre fiche de recensement 2.0 !


Revenir en haut Aller en bas
 

[ClueDoubt] Mort d'Alexander Williams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Rabbit Doubt :: Cimetière des Parties :: Events : Koh-Doubta & Cluedoubt-
Sauter vers: