AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  









Chatbox v.1



Chatbox v.2
Connectés
S'inscrire

Page Facebook de TRD
Twitter du Lapin Noir
Partie 14 : Reprise de l'activité !
Partie 15 : #Patte_De_Lapin
Redémarrage de la partie 13, faisant suite à la 14.
Inscriptions Ouvertes !

Event #Psychedelique_Land_Paris
Redémarrage de l'event.
Inscriptions Ouvertes !


Partagez | 
 

 [ClueDoubt] Salle 03 - Salle de bal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Soleyne
So' Maléfique
So' Maléfique
avatarDate d'Arrivée : 17/04/2011

▬ Carte d'Identité*
Pseudonyme Pseudonyme: Soleyne ou So'
Partie(s) En Cours Partie(s) En Cours: anywhere
Panier à Carottes Panier à Carottes: 192
MessageSujet: Re: [ClueDoubt] Salle 03 - Salle de bal   Mer 9 Nov - 18:51

Non, non, non. Éléonore ne laisse pas les squelettes sur le sofa. Arrivée au divan, elle les avait tous les deux pris par les bras et les avais tirer en avant pour les "glisser" sur le sol. C'était juste des mannequins. Des mannequins de décoration. Uniquement cela.
Éléonore tentait de cacher son dégoût autant que Soleyne tentait de cacher son effroi face à cela, et finalement, Adam White, comme il se disait être, ne pouvait rien voir de tout cela.

Pendant ce temps, son amie Kassandra avait pris possession de la situation, d'une manière assez...surprenante, vis à vis du jeune homme avec qui flirtait son nouveau jouet, au départ. Elle avait agrippé sa tête et le tenait maintenant fermement en arrière. Drôle de façon de draguer, à moins qu’Éléonore ai laissé échapper un détail ? Elle haussa les épaules.

" Allez-y doucement, tout de même, ma Chère. C'est que ces choses là sont fragiles, et se cassent facilement. Il n'y pas grande réalité à tant de violence, laissez-le donc respirer. "

Elle tourna son regard vers Adam, tout sourire aux lèvres. Elle avait l'air contente d'elle, oui.
Idiote, il avait pensé ? Il n'avait pas tout à fait tord... .
Éléonore avait vite repris son regard de biche, et ses longues jambes s'allongèrent, pour que la droite passe sur celle de gauche, quand elle s'assit dans le canapé. Ses grandes jambes fines et douces. Elle regarda le jeune homme aux cheveux blanc et à l'air complètement paniqué, et repris la conversation. C'est qu'il avait l'air de tenir à sa matraque comme à une torche en pleine nuit.

Elle posa sa main sur son bras, le regard pétillant.

" Allons, tu es un homme, alors, maintenant, non ? Pourquoi tenir cette chose si fort. Regarde, tes veines ressortent tant tu stresses. Ton visage est si rouge que tu me donnes l'air de bientôt partir en fumée. Dé-stresse-toi un peu. "

Elle avança son visage et porta un baiser sur sa jour gauche. Un bon baiser bien tendre, comme une femme le ferait à un enfant d'un âge assez élevé pour qu'elle puisse l'aguicher un peu. Il avait l'air si jeune, ce pauvre garçon, en fait, que ça la gênait un peu. Mais elle était Éléonore. Éléonore, donc elle se devait d'agir ainsi. Le pauvre, vraiment... .
Une espèce de couguar mal plumée. Voilà sur quoi elle était tombée.
Une couguar... .

Éléonore passa son doigt sur la joue droite du jeune homme dit transsexuel, et tourna son visage vers elle. Elle avait l'air éblouissante.

" Alors, dis-moi : tu as quel âge, monsieur le transsexuel ? "

Elle était tout près de lui en lui posant cette question. Elle ne savait pas vraiment à quoi elle jouait, du moins, elle ne le savait plus. Soleyne ne le savait plus, elle s'était perdue dans son jeu, et avait oublié son idée de départ. Il lui fallait donc avisé. C'était ça, la règle, pour survivre, ici, n'est-ce pas ? Jouer son rôle jusqu'au bout, sans jamais lâché. Il lui fallait donc continuer sur cette pente.

Elle avait envie de vomir tant ça la dégoûtait.


Soleyne, the Bloody Rabbit
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: [ClueDoubt] Salle 03 - Salle de bal   Dim 13 Nov - 0:16

« Je...Je pense ...Vous m'avez mal .Compris !... »

à cet instant le garçon esquissa un geste, mais il sembla se raviser au dernier moment. Je ne commentai pas, je venais d'apercevoir ce que ce « Plum » voulait. Un indice ? Poids estimé à environ trois kilos peut-être quatre. Petit, pratique, meurtrier. Oui, un flingue ! D'ailleurs je me demandais combien de balle il pouvait bien contenir. Peu importe, je ne pouvais pas le laisser avec. Je regardais un instant le sommet de son crâne puis je tirai une seconde fois sur ses cheveux, plus sèchement.

« Qu'est-ce q-... »

J'hésitai. Kassandra Scarlet était une actrice de cinéma pas une tueuse ! J'étais en train de perdre un peu le fil du personnage. En fait, il y avait un moment que je l'avais perdu... Je devrais peut-être être plus douce ? Non... Kassie Scarlet n'est pas douce, elle est...

" Allez-y doucement, tout de même, ma Chère. C'est que ces choses-là sont fragiles et se cassent facilement. Il n'y a pas grande réalité à tant de violence, laissez-le donc respirer. "

« Vous avez sans doute raison, mais une bête fragile peut se montrer très agressive lorsqu'elle se sent en danger... »

Je tirai alors à nouveau sur les cheveux argentés du garçon afin que son regard croise à nouveau le mien. Je pouvais y lire aussi aisément que dans un livre colère, peur et indignation.

« Allez mon garçon, avoue-le, avoue que tu te sens en danger... Sinon tu n'aurais pas voulu saisir cette arme que j'aperçois dans ta poche. »

Puis, m'emparant de l'arme en question:

« Désormais il n'y a plus aucune raison à ''tant de violence'' »
Je lâchai ses cheveux et son bras machinalement et je fourrai le pistolet dans la ceinture de ma robe rouge en compagnie de la clef anglaise. En revanche, mon chandelier commençait à devenir encombrant, c'est pourquoi je le lançai à travers la pièce, à l'opposé de là où nous nous trouvions. Trop gênant, trop lourd. Je reportai mon attention sur Eléonore et notre ami (e). Sur mon visage il y avait un sourire amusé mais intérieurement je m'inquiétais un peu. Le transsexuel avait toujours son arme à la main et Miss Peacock le « chauffait » gentiment, rien ne disait qu'il ne s'en servirait pas pour assommer celle-ci et je me retrouverai alors seule face à deux hommes plus grand que moi. Enfin, il avait quand même l'air terrorisé le petit gars, il avait vraiment du mal avec son rôle celui là. Eléonore, elle, jouait à la perfection.

Je me dirigeai élégamment vers le piano et m'installai devant lui. Les touches continuaient à s'enfoncer toutes seules en produisant des sons désagréables. Alors, je plaçai mes longs doigts fin sur les touches et je commençai à les enfoncer une par une en tentant de créer une mélodie qui s'accorde avec les notes « proposées » par le piano. Cela m'occupai un peu. Pas beaucoup. Mais juste assez pour ne pas sortir de la pièce et planter mon amie de fortune avec les deux garçons afin de chercher la sortie, seule.

Ce jeu était long...


[hrp: J'écris de plus en plus mal ;_____;]
Revenir en haut Aller en bas

Adam White
♂ Mister Virilité
♂ Mister Virilité
avatarDate d'Arrivée : 13/06/2011

▬ Carte d'Identité*
Pseudonyme Pseudonyme: Amadeus
Partie(s) En Cours Partie(s) En Cours: BVD ♥
Panier à Carottes Panier à Carottes: Très peu
MessageSujet: Re: [ClueDoubt] Salle 03 - Salle de bal   Dim 13 Nov - 2:03

Kanssandra gardait fermement les cheveux de Victor entre ses doigts, il ne pouvait pas échapper à son emprise. Et un mouvement trop brusque aurait été risqué; la demoiselle avait tout de même une clef anglaise et un lourd chandelier à sa portée.
- Allez-y doucement, tout de même, ma Chère, lança Éléonore, près d'Adam. C'est que ces choses-là sont fragiles et se cassent facilement. Il n'y a pas grande réalité à tant de violence, laissez-le donc respirer.
À ces mots, l'emprise de la jeune femme se relâcha un peu, ce qui eut pour effet de détendre un peu Adam. Cependant, le soulagement de ne pas mourir immédiatement s'estompa rapidement, lorsque Éléonore prit place auprès de lui, l'obligeant à se rapprocher du cadavre, alors qu'elle lui adressait à nouveau un large sourire.
Sa main froide, aux ongles longs et pointus, se posa sur le bras de l'adolescent qui la regardait, effrayé.
- Dé-stresse-toi un peu, fit-elle en approchant ses lèvres d'Adam, qui écarta aussitôt son visage.
Le contact de cette femme était loin de ressembler à celui de Plum. Elle qui semblait si belle en début de soirée lui paraissait désormais horrifiante, ses lèvres rouges sang rappelaient les histoires de vampires.
Ses longs doigts se refermèrent sur le visage du pauvre adolescent, forcé à la regardé, sans rien dire.
- Alors, dis-moi : tu as quel âge, monsieur le transsexuel ? fit-elle en approchant à nouveau son visage de lui.
Un peu trop près.
- Laissez-moi ! lâcha Adam, peut-être un peu trop fort, en se dégageant violemment d'Éléonore, lui assenant par mégarde un coup de matraque dans le ventre - rien de trop grave -. Puis, il se dégagea rapidement, reculant vers la porte.
Arg. Qu'avait-il fait ? Il était Diane White. Ou, enfin... Cette bonne dame se serait-elle laissé faire de la sorte ? Non. Non, probablement pas. Elle était fière. Trop orgueilleuse pour se laisser tripoter de la sorte.
- Hum.. Pardonnez-moi, fit-il plus doucement, de manière détachée, de façon à ne pas entretenir le conflit.
Il se retourna alors vers son compagnon pour constater sa situation quand...
- WAAAAAH !
Adam eut tout juste le temps de se baisser pour ne pas recevoir un chandelier en pleine tête. Celui-ci retomba à un ou deux mètres de lui.
- Mais vous êtes malade ?! cria-t-il à Kanssandra en marchant vers elle. C'est quoi votre problème ?!
Plum était désarmé, en plein centre de la pièce. C'est pourquoi Adam abandonna l'idée de frapper l'autre idiote - et pourquoi pas les deux ? - avec sa matraque, pour aller le rejoindre, espérant pouvoir le protéger... Même si, il le savait bien, il ne pourrait rien contre les deux femmes : Un chandelier, un revolver et une clef anglaise, c'était beaucoup trop pour un étudiant comme lui, surtout s'il devait protéger Plum en plus.
- Viens, on s'en va, dit fermement Adam en glissant sa main dans celle de son ami, la serrant bien fort dans la sienne afin d'énerver les deux stupides bourgeoises.

[ HRP : Pareil TwT Bastooon ? 8D ]


. . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . Le temps s'arrête.. . . . ...
. . . . . . . . . . . . . . . Mon monde s'écroule.

Promis ? - Promis !












Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: [ClueDoubt] Salle 03 - Salle de bal   Dim 13 Nov - 17:06

« Qu'est-ce q-... »
Qu'est que t'as ? T'as un problème ?
« Hm ? »

Non, rien.
Alexander avait un sérieux mal a respiré avec le temps. Il faut dire que c'est pas une position qu'on doit avoir tout les jours. En plus de ça, il avait un mal de crâne, et son impossibilité de sortir, et un Adam qu'il ne peut pas aider. Il voulait faire quelque chose, mais il n'y arriva pas. Essayer de bouger, mais rien. Cette fille est forte, finalement.


" Allez-y doucement, tout de même, ma Chère. C'est que ces choses-là sont fragiles et se cassent facilement. Il n'y a pas grande réalité à tant de violence, laissez-le donc respirer. "
« Vous avez sans doute raison, mais une bête fragile peut se montrer très agressive lorsqu'elle se sent en danger... »

C'était le moment. Le moment de monter toute sa force contre cette fille, et de lui pointer son arme. Vite, maintenant.
Il respira un grand coup avant de...


« Allez mon garçon, avoue-le, avoue que tu te sens en danger... Sinon tu n'aurais pas voulu saisir cette arme que j'aperçois dans ta poche. »

Puis, elle plongea sa main dans sa poche, pour y prendre l'arme qui n'y avait pas bougé depuis une bonne heure ou deux maintenant.
Il soupira, il avait perdue toute ces chances de se révolter contre une fille surarmées a présent. Il ne pouvait protéger plus personne à présent. Personne.
L'autre fille fini par le relâcher, enfin. Il se gratta la tête, et essaye de reprendre ses éprit, malgré une mal de tête encore présent.
Il se retourna vers Adam pour essayer de le protéger au mieux qu'il peut, il l'entendit crier dans la salle sur Éléonore. Puis Adam se baissa rapidement, puis je vit un objet assez lourd passé au dessus de sa tête.


- WAAAAAH ! … Mais vous êtes malade ? Mais vous êtes malade ?

Oui, ils sont complètement malade, absolument même. Et elle avait son arme, elle pouvait les tuer, sans souffrance, c'est sûr, mais elle pouvait les tuer.
Il se tourna, presque fâche, pour ramasser l'objet, qui s'affirma être un chandelier. Encore un clin d'œil pour Cluedo, c'est fou.


 Viens, on s'en va

Il remua les lèvres sans rien dire pour répondre « Oui oui, j'arrive ». Mais il fixa le chandelier, il se tourna, et regarda l'autre fille qui l'avait pris par les cheveux. Le Chandelier.
Il retira sa main de celle d'Adam. Il se baissa pour prendre le chandelier.
Il ouvrit la porte, et lâcha un :


« Bon bah, excusez nous. »

Il mit un pas à l'extérieur, se tourna, et balança le chandelier sur la tête de la fille qui lui avait fait une prise de judo ou je-ne-sais-quoi.

« Oh, toute mes excuses mademoiselle. » Repondit-il avec un air hautin de la voix. C'est déjà ça de rendu, au moins.

Puis il se rendit compte de sa connerie. Trop tard. Dommage.

Revenir en haut Aller en bas

Soleyne
So' Maléfique
So' Maléfique
avatarDate d'Arrivée : 17/04/2011

▬ Carte d'Identité*
Pseudonyme Pseudonyme: Soleyne ou So'
Partie(s) En Cours Partie(s) En Cours: anywhere
Panier à Carottes Panier à Carottes: 192
MessageSujet: Re: [ClueDoubt] Salle 03 - Salle de bal   Dim 13 Nov - 20:52

Alors qu'Adam s'était levé après lui avoir asséné un coup de matraque dans le ventre, Soleyne avait porté sa main à sa botte. Mais une pensée furtive lui traversa l'esprit. Non, il n'était pas encore temps, puisqu'ils ne savaient rien. En plus, comme Kassandra avait maintenant un révolver, elles n'avaient pas réellement besoin de se sentir en danger. Elle encaissa donc le coup sans rechigner, ferma juste les yeux, parce que le petit coup timide que lui avait porté le jeune adolescent ne lui avait rien fait au final. C'était juste que la matraque était authentique et donc ne pouvait pas faire de bien, même en se la prenant avec faiblesse. Elle le toisa, voulu lui mettre une gifle, mais se retint.

Au final, Éléonore croisa ses longues jambes, et s'adossa contre le divan, l'air provocateur porté sur White, la femme/homme. Elle le toisait avec un large sourire. Il pouvait partir, maintenant, elle avait fini de jouer. Elle avait envie de rire. D'éclater de rire, et c'est ce qu'elle fit quand l'autre jeune homme vint prendre la main de son compagnon de jeu, pour sortir de la salle. Elle éclata d'un grand rire faux, la main devant la bouche. Ses cheveux n'avaient, eux, pas bougé. Elle riait doucement et fort. Il ne fallait pas se décoiffer, tout de même. Quand Kassandra se prit un chandelier en pleine figure.

Éléonore arrêta brusquement de rire et se redressa. Le jeune homme qu'elle avait taquiné venait de lui lancer son chandelier dans la figure... . Éléonore se leva d'un bond, et s'avança à toute vitesse vers le jeune homme, l'air furibond, presque fou. Elle ne lui dit même pas un mot, ne lui adressa même pas un regard. Elle le gifla aussi fort qu'elle le put. Le bruit de la gifle résonna dans la salle comme un coup de cravache. Elle garda longtemps sa main encore en l'air, alors que le jeune homme devait maintenant certainement pleurer des larmes de douleur, et se masser la joue. Elle le toisait comme un diable à qui on venait de désobéir. Elle lui remit une gifle.

" Tu oses lever la main sur une femme ? Tu oses t'attaquer à plus faible que toi ? "

Elle retourna en arrière, prit le chandelier, et retourna vers le jeune homme, ceci à toute vitesse. Elle leva l'arme et le menaça avec en tempestant.

" Tu oses lancer cette arme dans la figure d'une jeune femme ? Hein ? Tu oses ? "

Elle le secouait au dessus de sa tête. La chose avait un effet élastique mais pas très amusant. Il puvait s'abatre sur son crâne à tout moment.

" Et si moi je t'en mettais un coup, tu crois que ça te plairait, hein ? Crétin de premier ordre ! "

Elle hurlait, il fallait le dire. Elle hurlait, et son teint pâle avait même viré au rouge. Elle devenait moins belle qu'avant, mais cela dit assez cruellement sauvage pour faire battre le respect. Peut-être la peur, aussi ?

Elle balançait son arme trop fortement au dessus de la tête de ce diable de petit imbécile. Il pouvait se prendre un coup sans mégarde, s'il ne se baissait pas plus vite.

" Dégage ! Hors de ma vue ! Et que je ne te revoie pas ! "

Elle le poussa de sa main gauche, sa main droite encore agitée de virulents coups de vent métalliques.
Elle le pourchasserait jusque dans le couloir, s'il avait l'idée de partir en courant, l'arme encore secouée au dessus de sa tête. La furie l'aurait bien foutu dehors avec un coup de pied à talon aiguille dans le derrière s'il avait été dans le bon sens.


Soleyne, the Bloody Rabbit
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: [ClueDoubt] Salle 03 - Salle de bal   Mar 15 Nov - 0:23

Je jouais avec le piano, tranquillement. être un peu à l'écart de la scène me faisait du bien, au moins je n'étais pas obligée de parler avec ces gens. Je pianotais donc, lorsque j'entendis un son étouffé. Je relevai la tête un bref instant pour voir qui était l'auteur de ce bruit et ce que je vis me poussai à réagir. Eléonore venait de se prendre un coup de matraque dans le ventre, expédié par le garçon brun qui se disait travelo. Elle se plia en deux un bref instant afin de reprendre son souffle mais lorsque elle se redressa elle riait aux éclats. Je soupirai... Soulagée qu'elle n'ai rien ? Peut être, en tout cas Kassandra se devait de l'être, elle. C'est pourquoi je n'étais plus assise au piano mais bien debout, arborant avec magnificence un air choqué par cet affront inattendu. Je lançai un regard haineux au garçon brun et je commençai à m'avancer vers lui d'un pas rapide. Je l'aurai, tordu, déchiqueté, je lui aurai arraché les yeux de la tête pour qu'il présente de vrais excuses à Miss Peacock … J'aurais fait ça vraiment ? Non, c'était Kassandra. Moi je savais qu'il n'y avait pas lieu de s'énerver pour rien, que la dame Peacock pouvait très bien se défendre seule et que mon intervention dans tout ça était parfaitement inutile. Mais Kassie le voulait alors je suppose que moi aussi. Un pas, deux... Il y eu un éclat doré dans mon champ de vision. Je tournai les yeux au moment ou je compris ce que c'était. Mais trop tard pour l'esquiver.

« Q-... ? »

Le chandelier vint s'écraser au dessus de mon oeil gauche, pile au niveau de l'arcade sourcilière. J'eus juste le temps de fermer les yeux et d'espérer que je ne tombe pas dans les pommes. Le coup fut violent, quoi de plus normal vu la taille et la masse du chandelier. Il vint donc méchamment embrasser mon front. Sur le coup, je ne compris pas bien ce qui m'arrivais mais lorsque la douleur me traversa la tête comme si l'on m'enfonçait une épée dans le crâne j'eus tout de suite les idées plus claires... ou pas. Tout d'abord de la clarté certes mais évidemment se prendre un objet contondant dans la figure ça nous laisse rarement debout et même parfois on est blessé. C'était mon cas. Je m'effondrai certes mais j'eus le temps de voir deux gouttes de sang s'écraser contre la surface gelée du sol avant de les imiter. Couchée sur le dos j'entendais ma camarade hurler et ça faisait mal, oui sa voix me transperçait le crâne comme des milliers d'aiguilles à moins que se soit autre chose ? Pour vérifier si les deux gouttes de sang n'était pas le fruit de mon imagination je portai une main à mon front, toujours allongée sur le sol. Je fermai les yeux un court instant, je ne m'étais pas trompée je m'étais prise un méchant coup. Mais de toute manière ça n'avait aucune importance, lorsque nous sortirons d'ici j'irai personnellement rendre visite à notre chez ami « plum » et je me chargerai de son cas. Mais pour l'heure il me fallait me relever et jouer mon rôle... Ou rester allongée et jouer mon rôle... Je préférai la deuxième option à la première. Plus simple.

«Oulala... Espèce d’inconscient... »murmurai-je

La tête me tournait et ça faisait mal non d'un chien ! Un peu plus loin j'entendais toujours Eléonore parler, de plus en plus fort. Je me serais bien levée pour aller l'aider à cogner sur l'argenté mais ça tournait toujours, autant attendre... ça passerait surement. Ou pas.
Revenir en haut Aller en bas

Adam White
♂ Mister Virilité
♂ Mister Virilité
avatarDate d'Arrivée : 13/06/2011

▬ Carte d'Identité*
Pseudonyme Pseudonyme: Amadeus
Partie(s) En Cours Partie(s) En Cours: BVD ♥
Panier à Carottes Panier à Carottes: Très peu
MessageSujet: Re: [ClueDoubt] Salle 03 - Salle de bal   Mar 15 Nov - 2:32

Plum ne garda sa main dans celle d'Adam que pendant quelques instants. Il alla d'abord ramasser le lourd chandelier, au fond de la pièce, puis, juste avant de passer la porte, il jeta l'objet de toutes ses forces vers son bourreau. Tout se passa très vite.
Un cri.
Une gifle.
Kassandra qui s'effondrait sur le sol.
Plum qui était brassé dans tous les sens.
- CALMEZ-VOUS !
Adam avait hurlé plus fort que tous les autres. Plum était menacé d'un chandelier par Éléonore, la situation pouvait dégénérer très vite. Mais la femme continuait de crier. L'adolescent éleva sa matraque au-dessus de sa tête et utilisa toute ses forces pour la rabattre violemment sur le sol, brisant un carreau de céramique au passage.
- ASSEZ !
L'adolescent se précipita, horrifié, vers Kassandra qui était allongée sur le dos, du sang lui barbouillant la figure. Il la prit par les épaules et la secoua légèrement, de plus en plus rapidement.
- Madame ? Madame vous allez bien ?!
Ses yeux demeuraient clos, la panique gagnait l'adolescent. Du revers de sa marche, il essuya le sang qui dégoulinait sur son front.
- Madame, répondez-moi !
- Oulala... Espèce d’inconscient... souffla-t-elle.
Ouf. Elle était en vie. Elle était en vie et neutralisée, pour le moment.
Plum, maintenant.
- Lâchez-le ! cria-t-il de plus belle en courant cette fois-ci vers Éléonore et Victor. Il empoigna le manche du chandelier afin de le contrôler si jamais la femme tentait un mouvement désespéré. Et il lui assena un violent coup de genoux dans le ventre pour la forcer à reculer, son autre main étant occupée à tenir sa matraque.
Une fois que Plum fut libéré, Adam s'empressa de reculer à une distance sécuritaire d'Éléonore.
- Ok, fit-il en soufflant, après s'être à moitié battu avec la femme. On arrête ces conneries.
Encore quelques pas derrière, il ne tenait pas à mourir d'un coup de chandelier. L'autre imbécile l'avait encore dans la main.
- Le but du gars qui nous à emmené ici est de nous pousser à nous entretuer ! En agissant comme ça, vous faites exactement ce qu'il veut ! ... On est dans Saw !
Saw... Était-ce vraiment approprié pour une femme - homme ? - comme Diane White ? Bah, après tout.. Rien ne spécifiait qu'elle faisait parti de la haute société.
Adam regarda un moment Éléonore et Plum dans les yeux, pour chercher à les convaincre d'avantage de cesser leurs idioties, puis se dirigea vers ce dernier, pour lui arracher son foulard turquoise du cou.
Rapidement, il retourna près de Kassandra.
- Tu peux t’asseoir ? lui dit-il doucement, histoire de marquer la paix entre eux, en espérant qu'elle ne tende pas le bras pour l'égorger.
Puis, il entreprit de lui faire un bandage, jetant quelques coups d’œil inquiets en direction des deux autres derrière lui.

[ HRP : La voix de la sagesse aurait-elle subitement frappé Adam ? x3 ]


. . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . Le temps s'arrête.. . . . ...
. . . . . . . . . . . . . . . Mon monde s'écroule.

Promis ? - Promis !












Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: [ClueDoubt] Salle 03 - Salle de bal   Dim 20 Nov - 12:57

Alexander n'en revenait presque pas. Il avait agressé quelqu'un, il ne savais même pas qui. Il était au bord des larmes, même si il n'avait vraiment de raison d'y être. Les choses avaient tellement dégénérées. Tout ça parce qu'il tenait la main d'un garçon, finalement. Juste à cause de ça. Le monde est vraiment cruel, et il en faisait partie. Il n'avait fait qu'aggravé les choses, il s'en voulait. Si quelqu'un venait à mourir à cause de lui, il ne s'en remettrai pas.
Une des deux filles, dont il ne souvenait plus le nom, ni même le visage, venait lui parler en face, des phrases incompréhensible, du moins, pour son état. La fille en question lui parla, lui cira dessus, hurla même, ce lui fit un mal de crâne horrible. Il voulut tomber par terre, pour que tout cela s'arrête. Il regratta son geste, et si quelqu'un était mort ? Un chandelier, ça peut bien tuer quelqu'un.
Il hésita aussi à sortir en courant, mais vu la situation, il n'aurai juste l'air d'un lâche, puis les deux autres filles avait l'air mécontente, enfin d'après ce qu'il entendait.

Soudain, son rôle de Victor Plum lui revint en mémoire. Victor ne doit pas pleurer, Victor, intelligent comme il est ne doit pas jeter bêtement un chandelier sur quelqu'un, sous prétexte que la personne en question est "énervante". Peut être finirait-il comme ce pauvre mec à l'arrivée, dévoré par des lapins.
Oui, là, à cet instant, il voulut tomber dans les pommes en faite. Il avait peur de ce qu'il pouvait lui arriver. Il marcha vers un coin du mur de la pièce, s'adossa à celui-ci et s'assit, toujours le dos-collé contre le mur. Il voulait se reposer, il avait les yeux gros comme une ceux d'une grenouille.


Ok. On arrête ces conneries. Alexander ouvrit les yeux. Il avait toujours mal à la tête (un mal de tête imaginaire quelque part), mais il voyait bien, même si il était au bord des larmes et que la pièce qu'il regardait était presque inondéé tellement il se retenait de pleurer.
Le but du gars qui nous à emmené ici est de nous pousser à nous entretuer ! En agissant comme ça, vous faites exactement ce qu'il veut ! ... On est dans Saw !

Saw ? Ce vieux film d'horreur gore ? Oui. Mais d'un coté, Adam avait tout à fait raison. On les manipulé, depuis le début. Mais qui est le meurtrier ? Hein ? Qui est la personne qui les fait tous souffrir depuis le début ? Cette personne, n'importe qui elle pourrait être est rusée, et prête a tout. Mais qu'avez-t-il fait pour mériter ça. Quoi ?
IL se releva, finalement, tout en restant adossé contre le mur, regardant la scène de loin. Il y avait Adam, prêt d'une autre fille en sang (surement la fille qu'il avait frappé), puis l'autre, qui si elle avait un fusil à la place des yeux, l'aurai probablement tuer. Il hésita à se déplacer, mais risqua en même temps de se faire agresser pour l'autre fille qui était en état de bouger.
Il voulut dire un "désolé" mais c'était vraiment stupide d'un coté, blesser de la façon la plus volontaire possible quelqu'un, et répondre "désolé". Il avait déjà fait assez de gaffes pour aujourd'hui., et il s'abstiendra de parler.
A la place il resta debout, sur son mur, hésitant de partir à chaque seconde, mais surement qu'un des deux filles allait le massacrer si il faisait ça.

Finalement, il s'approcha de Adam pour l'aider. Il enleva son foulard de son cou, et lui donna. Il n'avait aucune envie de l'aider a aller mieux. Certes, ce n'est pas comme ça qu'on va s'en sortir, mais cette fille l'avait assez martyrisé, quelque part. Donc elle n'avait que ce qu'elle méritait. Mince.


Tiens, ça pourra toujours l'aider.

Puis il s'assis en tailleur, à coté de Adam, en le regardant faire. Si il ne s'en sortait vraiment pas, il le ferai à sa place.

Revenir en haut Aller en bas

Soleyne
So' Maléfique
So' Maléfique
avatarDate d'Arrivée : 17/04/2011

▬ Carte d'Identité*
Pseudonyme Pseudonyme: Soleyne ou So'
Partie(s) En Cours Partie(s) En Cours: anywhere
Panier à Carottes Panier à Carottes: 192
MessageSujet: Re: [ClueDoubt] Salle 03 - Salle de bal   Dim 20 Nov - 15:23

Éléonore était au bord de l'explosion. Elle secouait son chandelier, que le jeune homme soit disant femme, ou l'inverse, elle ne savait plus, tentait de prendre. Elle lança un sauvage
" Fiche-moi la paix, toi ! " en tirant le chandelier vers elle, de sorte qu'il ne lui prenne pas, voulu lui en mettre une dans la figure, à lui aussi mais se retint. Elle ne devait pas frapper. Éléonore était une femme. Une femme du monde. Pas une sauvage. On ne réglait pas ses comptes avec les poings, les griffes, ou les chandeliers. On réglait les comptes avec le pouvoir et la ruse. Avec l'argent. Pas avec des manières de soubrettes. Le jeune homme qui avait tenté de l'arrêter en lui prenant son chandelier s'avançait maintenant vers la jeune fille qui l'accompagnait, elle. Aussi, Éléonore fit un pas en avant quand elle vit ça, mais elle s'arrêta net, le regard posté brusquement sur l'autre imbécile qui avait lancé le chandelier. Il semblait tétanisé, autiste pris dans une faute, et qui essaierait par tous les moyens de se fondre dans un mur. Elle aurait voulu lui cracher dessus, tant il lui inspirait de la pitié, et du dégoût, mais se retint une nouvelle fois. Non, vraiment, la situation était pire qu'absurde. C'était d grand n'importe quoi !

- Le but du gars qui nous à emmené ici est de nous pousser à nous entretuer ! En agissant comme ça, vous faites exactement ce qu'il veut ! ... On est dans Saw !

Elle explosa une nouvelle fois. Cette fois-ci, non pas Éléonore, mais Soleyne, car l'autre empaffé venait de blasphémer sur un film qui lui avait fait toute sa culture. Il venait d'affirmer que le but premier de Jigsaw était de faire en sorte que ses victimes s'entretuent. Mais il n'avait rien compris au film ou quoi ?

" Mais t'es vraiment con ou quoi ? "

Elle s'avança vers lui, et s'agenouilla devant Kassandra, le regard posé crument dans celui du jeune homme qui avait le rôle de femme.

" Tu as bien regardé la saga avant de balancer une telle absurdité ? Nous ne sommes pas dans Saw, pauvre idiot. Le but premier des épreuves de Saw n'est pas de mener les victimes à s'entretuer, mais à tout donner pour survivre. Que ce soit la vie de quelqu'un, ou de sauver la vie de quelqu'un selon ce que nous étions. Seuls les criminels sont jugés. Ls innocents n'ont rien à craindre ! Seuls les criminels sont jugés, et paient leur crime, mais dans l'unique façon de leur faire ressentir la joie, et surtout l'envie de vivre. De vivre quelque chose de meilleur. Qu'est-ce que tu viens insulter Jigsaw de criminel, pauvre empaffer ? Et d'ailleurs, à ce que je sache, je suis innocente. Je n'ai commis aucun crime, ni n'aie jamais rien fait de mal. Alors garde ta morale pour toi, okay ? "

Par ailleurs, il s'y prenait très mal, avec sa damoiselle. Il était sensé la soigner. Il lui fallait de l'eau, du fil, et une aiguille. Le bandage pourrait faire l'affaire en attendant qu'il trouve tout ça.

" Si tu veux te rendre utile, toi, et ton ami aussi, trouvez-moi du fil et une aiguille. Ainsi qu'une grande gamelle remplie d'eau très chaude. "

Elle releva le visage de son amie, qu'elle posa sur ses genoux repliés.



Soleyne, the Bloody Rabbit


Dernière édition par Soleyne le Mar 20 Déc - 14:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: [ClueDoubt] Salle 03 - Salle de bal   Mar 29 Nov - 22:40

Des bruits de pas, des cris, des bruits...

Tout ça se mélangeait dans ma tête et me donnait le tournis, le vertige. C'était comme si soudainement mon cerveau avait décidé de se suicider en se cognant contre les parois de mon crane. Ça faisait atrocement mal et puis, ma blessure au front, n'en parlons pas. D'un côté mon cerveau semblait se tordre et de l'autre j'aurais aussi bien pu avoir une lance planté dans le front. Prise dans un étau, je ne remarquai pas tout de suite que l'on me soulevait légèrement la tête tant je fus soulagée d'entendre le niveau sonore des voix baisser un peu.

" Si tu veux te rendre utile, toi, et ton ami aussi, trouvez-moi du fil et une aiguille. Ainsi qu'une grande gamelle remplie d'eau très chaude. "

C'était... Eléonore ? J'ouvris les yeux et sitôt la lumière m'aveugla et me les fit refermer, dans mon champ de vision il y avait une masse sombre avec au centre une lumière vive. Comme lorsque l'on regarde une lampe torche allumée de près dans le noir. Celle luminosité exagérée empira mon mal de tête et cette sensation de brulure que j'avais au front. D'ailleurs ce n'était plus une simple brulure mais bel et bien un véritable incendie qui semblait consumer les contours de la plaie. Je fermai les yeux, puis les rouvris plusieurs fois afin de retrouver une vison à peu près normale. Je n'aimais pas cette situation, pas du tout. Cette faiblesse inapproprié, cette douleur qui ne voulait pas partir aussi vite qu'elle était arrivée... J'avais pourtant peut-être la tête sur les genoux d'un tueur. Et j'étais là, faible, fragile et mal en point.

Je portai une main à mon front ruisselant et j'appuyais fort contre la plaie qu'avait laissée le chandelier. J'aurai tué pour un médicament contre ce foutu mal de crane. Tout ça s'était la faute de ce stupide personnage qu'elle devait jouer. Stupide au point de balancer son chandelier vers la personne qu'elle martyrisait quelques secondes plus tôt... Ridicule. Enfin, première étape ; définir qui est cette personne qui est auprès de moi. Si c'était un de ces deux garçon je n'aurai qu'à lui attraper la gorge et serrer, oui serrer jusqu'à ce qu'il meurt et puis m'occuper de son copain. Comme ceci je pourrai me trouver une sortie plus rapidement. Mais encore fallait-il réussir à distinguer autre chose que la silhouette de cette personne. J'ouvris les yeux une nouvelle fois et je les plissai. Au dessus de mon visage pendait quelques mèches de cheveux jais à pintes rouge, probablement échappées du chignon de Miss Peacock. J'expirai de soulagement. Au moins je n'étais pas sur les genoux de l'ennemi -quoique,ne sait-on jamais-. Je louchai vers la droite puis la gauche et je remarquai que les adolescents étaient à une distance respectable ce qui me rassuré à moitié. Je refermai donc les yeux en augmentant la pression sur la plaie d'où du sang s'échappait encore. Je ne m'en rendait pas compte mais je m'en barbouillai un peu partout sur le visage et dans les cheveux syntétiques de la perruque châtain. Je tirai d'ailleurs sur celle-ci afin de m'en débarrasser. Elle devenait gênante et mes vrais cheveux grattaient moins. Tant pis pour le rôle de miss Scarlett j'étais bien mieux dans mon propre rôle...


[HRP : JE CORRIGERAI LES FAUTES PLUS TARD, MERCI]
Revenir en haut Aller en bas

Adam White
♂ Mister Virilité
♂ Mister Virilité
avatarDate d'Arrivée : 13/06/2011

▬ Carte d'Identité*
Pseudonyme Pseudonyme: Amadeus
Partie(s) En Cours Partie(s) En Cours: BVD ♥
Panier à Carottes Panier à Carottes: Très peu
MessageSujet: Re: [ClueDoubt] Salle 03 - Salle de bal   Lun 5 Déc - 1:48

[ Après réflexion, j'ai pas envie de vous fausser compagnie ! ♥ ]

Éléonore ? Une fan de Saw ? Elle n'en avait pas l'air. Enfin, personne dans cette pièce n'avait l'air d'avoir vu Saw. Les films d'horreur n'étaient pas pour les bourgeois.
Cette femme lui fit un long discours pour expliquer à Adam que, dans cette oeuvre, seuls les criminels étaient jugés. Vraiment ? Pourtant, dans le seul film que l'adolescent avait vu, un jeune garçon avait été emprisonné lui aussi. Il n'avait peut-être plus envie de vivre, celui-là, mais il n'était pas criminel, de ce qu'Adam se souvienne.
Sa morale, elle pouvait la garder pour elle.
Peut-être que le malade qui les avait emprisonné ici leur faisait expier autre chose. Éléonore avait sans doute fait quelque chose de mal, au cours de sa vie, vu la façon dont elle les avait traités, Victor et lui. Quant à Adam, il était facilement comparable au jeune garçon de Saw, bon, il n'avait peut-être pas pensé à mettre fin à ses jours, mais il ne vivait plus que dans son monde depuis longtemps, déjà.
- Si tu veux te rendre utile, toi, et ton ami aussi, trouvez-moi du fil et une anguille. Ainsi qu'une grande gamelle remplie d'eau très chaude.
Donner des ordres, ça, elle savait faire, celle-là. Mais même s'il était irrité, Adam, une fois de plus, ne broncha pas: il y avait mieux à faire, et la demoiselle semblait pouvoir s'enflammer très rapidement. L'adolescent termina le nœud autour de la tête de Kassandra et laissa l'autre la "réanimer". Ils n'avaient pas besoin d'un mort de plus cette nuit.

Cependant, du fil et une aiguille, ça ne se trouvait pas si facilement. Adam se releva pour se diriger vers une table basse carrée à plusieurs tiroirs qu'il ouvrit rapidement et commença à fouiller. Des papier inutiles.. Encore... et encore.
Le garçon se dirigea vers la seconde table en tentant de faire abstraction des cadavres. L'odeur du sang devenait de plus en plus présente et lui donnait mal à la tête. À moins qu'il ne s'agissait de fatigue ? Il était vrai qu'il n'avait pas dormi depuis un bon moment...
Il s'attaqua aux tiroirs de la deuxième commode, mais l'un d'eux ne s'ouvrait pas : il était visiblement scellé par une clef. Clef qu'il n'avait pas vu, naturellement.
Adam tira de toute ses forces sur la petite poignée, mais évidemment ne parvint pas à l'ouvrir. Il renversa violemment la table en la martelant sur le sol, sans succès... L'adolescent prit sa matraque à deux mains et se mit à l’abattre sur le meuble de plus en plus rapidement, de plus en plus fort. Rien à faire, le bois ne voulait pas céder.
- Merde !
Ou pouvait-on trouver une aiguille dans un endroit pareil ?! Si seulement Plum n'avait pas été aussi stupide !...
L'adolescent ferma les yeux et prit deux ou trois grande respirations afin de se calmer et ne pas reproduire une sorte de crise d'hystérie comme il l'avait fait plus tôt, avec son discours débile sur Saw. Un discours débile.. On leur en avait fait un au début de la soirée, d'ailleurs.
« Si vous voulez une chance de vous en sortir, il vous faudra résoudre l'énigme du manoir. » Il l'avait dit... Il y avait encore un moyen de se sortir de là. Tous. Le meurtrier le leur avait lui-même dit. Ce n'était vraiment qu'un jeu. Qui trouverait le tueur en premier ? Viendrait-il à bout d'eux avant d'être démasqué ?
Peut-être que dans cette foutue commode se cachait l'un de ces indices.
- Victor... murmura Adam à son ami après s'être approché de lui. Tire sur la serrure. Il y a peut-être quelque chose d'important à l'intérieur.
Peut-être. L'éventualité était là. Peut-être aussi qu'il n'y avait rien du tout à l'intérieur. Peut-être qu'il leur ferait perdre une précieuse balle de fusil...
- Si tu veux.
L'adolescent s'éloigna un peu de Plum pour se trouver derrière lui, histoire de ne pas être touché par la balle par erreur.


. . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . Le temps s'arrête.. . . . ...
. . . . . . . . . . . . . . . Mon monde s'écroule.

Promis ? - Promis !












Revenir en haut Aller en bas

Soleyne
So' Maléfique
So' Maléfique
avatarDate d'Arrivée : 17/04/2011

▬ Carte d'Identité*
Pseudonyme Pseudonyme: Soleyne ou So'
Partie(s) En Cours Partie(s) En Cours: anywhere
Panier à Carottes Panier à Carottes: 192
MessageSujet: Re: [ClueDoubt] Salle 03 - Salle de bal   Mar 20 Déc - 17:27

Ils ne se dépêchaient vraiment pas, et Éléonore, mais était-ce vraiment elle, s'impatientait. Bon, Kassandra s'était juste pris un chandelier dans la figure, elle n'avait donc besoin que de points de suture et de désinfectant, cela dit elle avait quand même besoin de soin, et ils ne faisaient rien pour l'aider.

Eléonore tourna des yeux, mimique quand on est agacé, et se leva d'un bond. Elle s'avança vers le jeune homme qui n'avait toujours pas bougé, devant la petite commode, et tira elle-même la clé. Les tiroirs étaient ouverts, de toute manière, puisque la clé était dessus, non ? A moins que la clé ne soit pas la bonne ?

Quoi qu'il ne soit, ici, il n'y avait pas de salle de bain, et donc par conséquent, le nécessaire devant se trouver ici.

" Monsieur la transexuel, peux-tu aller me chercher l'eau chaude, dans la cuisine, s'il te plait ? Et bien chaude l'eau ! Je veux qu'elle me brûle presque les mains ! "

Autant le début de sa phrase était restée calme et polie, que la fin avait fini sur un ton sec et haut. Elle n'ordonnait pas, mais elle n'apprécierait pas de ne pas obtenir ce qu'elle avait demandé. Alors qu'elle fouillait dans le tiroir, penchée dessus, fébrilement, à la recherche d'une aiguille, et d'un fil, elle sentit quelque chose la frôler. Elle sursauta en éjectant un cri aigu, et se retourna d'un coup, l'aiguille, et le fil, chacun dans une de ses mains.

Celui qui tient votre destin entre les mains pourra peut-être vous aider,
Vous n'avez qu'à le lui demander.


Elle ne voyait rien, mais ...

Un esprit présent dans la pièce :
Esprit de Mr LeNoir


Était-ce lui, le vieux dont elle espérait secrètement lapider les biens ? Venait-il la punir d'avoir voulu prendre ses richesses, l'exploiter, alors qu'il était mort ? Mais non, il n'était mort ! Ne les avait-ils pas tous invités via un faire-part ? Autrement, comment s'y serait-il pris ? Un complot ? Une machination ?
Elle trembla d'un coup. Ça lui faisait froid dans le dos.




Elle resta ainsi, hypnotisée, paralysée, durant un long moment, les bras balants, le regarde grand ouvert, comme si elle avait vu... un fantôme. Un fantôme ?
Comme une robot, Eléonore déposa ses biens : aiguille et fils, dans les mains de Monsieur Plum, et en lâchant un bref "Je reviens", elle sortit de la salle de bal.



[direction : la grande salle]


Soleyne, the Bloody Rabbit
Revenir en haut Aller en bas

Soleyne
So' Maléfique
So' Maléfique
avatarDate d'Arrivée : 17/04/2011

▬ Carte d'Identité*
Pseudonyme Pseudonyme: Soleyne ou So'
Partie(s) En Cours Partie(s) En Cours: anywhere
Panier à Carottes Panier à Carottes: 192
MessageSujet: Re: [ClueDoubt] Salle 03 - Salle de bal   Mar 20 Déc - 22:24

[revient de la grande salle]


Comme jamais auparavant, Éléonore pénétra dans la pièce le regard perdu, elle-même perdue, ne sachant pas très bien si elle avait raison d'écouter ce qu'on lui disait, mais de toute manière, elle n'y pouvait rien, puisque si elle ne le faisait pas, elle mourrait certainement ici. Il valait donc mieux tenter. Aussi, elle alla s'installer devant le piano, dont l'hôte avait été dégagé quelques minutes plus tôt, et elle entama maladroitement un air de musique qu'elle connaissait au mieux. Elle ne savait pas si ça ferait effet, mais c'était ce qu'on lui demandait.

Et broooooo, maintenant, elle entendait son ventre gémir. Mieux valait qu'elle bouge tout de suite, maintenant ? Non ? Mais n'était-elle pas au régime ? A sa petite feuille de salade sans sauce délicatement préparée ? Ah il fallait quand même aller voir !
Elle se leva donc toujours de ce même geste mécanique, en entama sa marche vers la cuisine [en passant par la grande salle] ...


la cuisine


Soleyne, the Bloody Rabbit
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: [ClueDoubt] Salle 03 - Salle de bal   Sam 24 Déc - 12:54

J'attendis un instant que tout le monde fasse ce qu'ils étaient censés faire mais contre toute attente ils partirent chacun dans leur coin en faisant leurs propres actions, tout le monde semblait avoir oublié que Kassandra Scarlett gisait toujours au sol, même Eléonore qui sortit de la pièce. Je lâchai un gros soupir et je fronçai les sourcils. De toute manière ce n'était pas nouveau que l'on m'ignore, ce n'était qu'une fois de plus. Et puis c'était ma faute aussi, c'était ridicule de vouloir se mélanger aux autres, après tout ça finissait toujours comme ça. Ça m'apprendrai à leur faire confiance.

Je sentais toujours du sang sur mon front, ma vision était toujours brouillée et la tête me tournait toujours mais qu'importe ! Il fallait que je m'éloigne d'ici avant de ramasser se foutu chandelier et de leur fracasser le crâne avec. Je pris donc appuis sur mes mains pour me redresser. Je ne voyais presque rien et le monde autour de moi semblait tanguer mais je continuai à tenter de me relever. J'y arrivai bien sûr mais en voulant me diriger vers ce qui me semblait être la porte je chancelai et je faillis me rétamer une nouvelle fois sur le carrelage froid. Bordel ! Pourquoi fallait-il que je sois aussi faible dans un moment pareil ! En temps normal cela ne me serais jamais arrivé, tout ça c'était la faute de ce stupide rôle de stupide pouffe. Une main sur la plaie de mon front, m'étant délestée de mes talons encombrant, j'arrivai à la porte. Un air froid sur le visage.

La porte était lourde et je dus donc m'aider de mes deux mains pour l'ouvrir. Mon premier essai fut vain car celle-ci tremblaient, mais au deuxième je réussis à l'ouvrir. En franchissant le seuil je me concentrai sur ma prochaine destination. La cuisine ? Après tout c'était là qu'il y avait de l'eau et pour me nettoyer le visage ce ne serait pas plus mal. Je m'avançai donc prudemment pour ne pas trébucher, vers la prochaine porte.


[Direction ---> La grande salle]

[Ps : Je pars avec le pistolet que j'ai dérobé à Alex des les rp antérieurs et la clef anglaise]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: [ClueDoubt] Salle 03 - Salle de bal   Lun 26 Déc - 20:51

Alex en avait vraiment marre de toute cette situation, il n'avait pas bouger, il regardait tout le monde, bouger, parler. Une des deux femmes, celle avec les cheveux noirs, partit et revenus plusieurs fois. Il ne comprenais plus rien.
Et l'autre fille, qui avait été touché par le chandelier, fini par partir à un moment, complètement ensanglanté. Les gens sont fous. Enfin, ce jeu est fou, même Alex était devenu fou. Il avait attaqué une malheureuse fille (même si celle ci l'avait déjà attaqué) alors que ce geste ne ressemblait pas du tout au Alex qu'il connaissait. Il devait se redresser. Plus de coup bas ! Il faut essayer de coopérer ! De toute façon, il n'avait qu'une faible chance de réussir à s'en sortir.

Adam lui demanda fébrilement de faire sauter la serrure.
...
Il se souvenu s'être fait prendre son arme par l'autre fille qui venait justement de partir. Il lui repondt donc qu'il n'avait plus l'arme, et essaya à son tour de forcer le tiroir, mais rien.
Il regarda Adam, se rappela qu'il l'avait aimé un moment, et eu le coeur serré. Mais qu'importe.


Nous sortons d'ici ?
Revenir en haut Aller en bas

Adam White
♂ Mister Virilité
♂ Mister Virilité
avatarDate d'Arrivée : 13/06/2011

▬ Carte d'Identité*
Pseudonyme Pseudonyme: Amadeus
Partie(s) En Cours Partie(s) En Cours: BVD ♥
Panier à Carottes Panier à Carottes: Très peu
MessageSujet: Re: [ClueDoubt] Salle 03 - Salle de bal   Mar 27 Déc - 18:20

- Je ne l'ai plus. Le revolver.
Ah ? Il ne l'avait plus ? C'était l'une des deux femmes qui l'avait ?
Comme si ces deux-là avaient entendu ses pensées, la première se leva, parvient par on ne sait quel moyen à ouvrir un tiroir de la petite table et déposa dans la main d'Adam du fil et une aiguille avant de s'éclipser, abandonnant sa compagne à son triste sort.
La seconde se releva, quelques secondes après pour la suivre, comme si tout son mal avait disparu. Jouait-elle la comédie depuis le début ? Elle serait donc la personne qui les avait enfermés ici ?
Adam frémit. Il s'était trouvé dans la même pièce qu'une tueuse. Un assassin. Il avait frôlé la mort... Et maintenant, ils n'avaient plus de révolver pour se défendre. Juste une petite matraque combinée à la pitoyable force d'Adam.

L'adolescent fixa un moment l'aiguille et le fil qu'il avait dans la main gauche en se demandant ce qu'il pourrait bien en faire. Puis, après son petit moment de réflexion les glissa dans sa poche : Une aiguille, plantée dans un œil, ça pouvait sans doute faire très mal.
- Nous sortons d'ici ? fit Victor en le tirant de sa rêverie - quelque peu morbide -.
- Oui, acquiesça Adam, tendu, avant de se diriger à nouveau vers la grande salle. J'en ai marre de ce jeu débile.

[ Vers la Grande Salle 'o' ]


. . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . Le temps s'arrête.. . . . ...
. . . . . . . . . . . . . . . Mon monde s'écroule.

Promis ? - Promis !












Revenir en haut Aller en bas

Soleyne
So' Maléfique
So' Maléfique
avatarDate d'Arrivée : 17/04/2011

▬ Carte d'Identité*
Pseudonyme Pseudonyme: Soleyne ou So'
Partie(s) En Cours Partie(s) En Cours: anywhere
Panier à Carottes Panier à Carottes: 192
MessageSujet: Re: [ClueDoubt] Salle 03 - Salle de bal   Mar 3 Jan - 22:23

En revenant de la Bibliothèque, Éléonore croisa le cadavre d'un être pour le moins inattendu, au sol. Inattendu, c'était le mot, car il s'agissait du corps du jeune homme transsexuel qui avait choisi pour ce jeu le rôle d'une femme, et qui avait prit comme loisir, passe-temps, ou tout ce qu'il voulait, l'idée de bécoter avec un autre homme, tout aussi bizarre, il allait sans dire, puisque ce n'était pas une femme qui jouait un homme, mais bel et bien un vrai homme, qui jouait un autre homme, et donc par là, ça donnait un homme gay qui jouait une femme, et se donnait comme excuse d'être une femme pour pouvoir assouvir sa virilité féminine, et donc jouer du bouche-à-bouche avec un autre homme pas un sous gay, mais qui jouait un homme gay.

Tableau bizarre. Et tout aussi bizarre quand, à peine une heure plus tard, on avait quitté ce dit-couple, pour aller cueillir des fruits du côté de la pensée. Qu'était-ce donc que cette mascarade ? Elle quittait un homme, et une heure après, elle le retrouvait mort ? Mais... Où était donc l'autre jeune homme alors ? Car enfin, avec tous ces anciens morts, ils n'étaient plus beaucoup, et donc l'assassin courait encore.

L'autre jeune femme n'était pas coupable, elle le savait. Par ailleurs, elle ne lui avait jamais parlé, ni même regardée, à peine effleurée, un jour, par deux fois, dans la cuisine. Elle savait juste que ce n'était pas elle.
Son amie d'infortune, Skarlette, ne pouvait pas être la coupable, à moins qu'elle ne jouisse tout simplement de sa blessure au crâne, et qu'elle simule incroyablement bien, elle ne pouvait pas avoir fait le coup. Éléonore avait son poignard en main, et son chandelier caché sous sa jupe. Il ne restait donc plus que lui, cet étrange personnage qui avait lancé le chandelier dans la figure de son amie ?

C'était donc lui, le meurtrier... Ce n'était plus une question, ni même une crainte. C'est juste que Soleyne venait de se réveiller. Elle venait de comprendre, et d'affirmer de sa bouche, que le meurtrier était démasqué. Elle venait de s'entendre dire que le meurtrier était encore là. Encore là, pour trois filles, et qu'il rôdait à l'affût de sa prochaine victime.

Où était-il dans ce cas ? Car il fallait le trouver, avant qu'il ne vienne, lui, la trouver. Si son amie d'infortune avait su qu'elle venait de frôler la mort...
Était-elle d'ailleurs toujours allongée dans la salle ? Si c'était le cas, il fallait se dépêcher, car il ne ferait qu'une bouchée d'elle, dans l'état dans lequel elle se trouvait.

Elle courut à toute hâte dans la salle de Bal, là où elle avait vu Skarlette, et l'homme nommé Plum, pour le jeu, pour la dernière fois. Ce qu'elle essaya de trouver en premier, c'était son amie. Elle n'était plus sur le sol, et aucune trace n'indiquait qu'elle avait prit cher, dans la partie. Elle était donc encore vivante ? Soleyne en fut rassurée, bien plus qu’Éléonore, car elle avait passé la majorité de sa partie avec elle. Ça lui aurait donc fait quelque chose, peut-être... .

Mais le pire restait à venir. L'homme qui venait de tuer un des joueurs du GN était toujours dans cette salle. Pire, il narguait la nature : après avoir coupé froidement les oreilles de son ami, qui était en train d'écouter son Ipod, en inscrivant en lettres de sang "stop music", il était maintenant assis devant le piano, et jouait un petit air solitaire.

Avec silence, avec souplesse, et la respiration retenue, Soleyne avança, le poignard en main levé vers sa victime. Ah il le prenait ainsi, ce démon du diable ? Il allait mériter ce qui allait suivre !

D'un coup sec, son poignard se planta dans le dos du Mister Plum, qui hurla sur le coup, mais Soleyne posa rapidement sa main sur la bouche de l'homme qu'elle tenait à bout de poignard. Elle pourrait, à l'instant, le faire souffrir atrocement, en remuant le couteau dans la plaie. C'était le cas de le dire. Seulement, elle avait encore quelque chose à lui dire, à cet homme de malheur :

" Ah, tu pensais pouvoir gagner facilement, hein ? Après tout, trois filles, qu'est-ce que ça peut faire contre un homme comme toi, hein ? "

Elle appuya sur le couteau, sentant la plainte de l'homme dans sa main, mais malheureusement pour lui, il ne pouvait pas crier.

" Ainsi, tu pensais obtenir des faveurs féminines, et ensuite, te jouer de nous trois, et nous tuer, une par une, c'est bien ça ? Par laquelle aurais-tu commencé ? La petiote sur qui tu as balancé un chandelier ? Ou moi peut-être ? A moins que ce ne soit l'autre demoiselle, que nous n'avons pas vue de toute la partie. HEIN ? "

Elle poussa le jeune homme contre le piano et lui asséna un coup de coude dans la figure. De toute façon, elle était armée de deux objets, dont un critique, et lui n'avait rien, si ce n'est la douleur de sa plaie ouverte, dans son dos. Il devait vraiment souffrir.
Là, elle s’apprêtait à lui en remettre un coup, mais une petite voix la stoppa brièvement.

" Quand on coupe la tête, la personne reste consciente encore un peu, non ? "

C'était vrai. C'était parfaitement vrai, Soleyne le savait très bien. Et c'était tout aussi cruel d'agir ainsi, car il se sentait mourir, se sentait partir encore d’avantage qu'un homme cancéreux.

Le bras en l'air, elle fendit le vide devant elle, et la tête de Mister Plum bascula, roula sur le sol. Elle attrapa le visage par les cheveux, et le souleva en l'air.

" Vermine ! "

" Vas-y ! Fais-lui bouffer son cœur ! "

Il ne fallait pas se faire prier. Elle n'avait plus que quelques secondes, mais tant pis si elle ne réussissait pas. Elle lâcha le crâne de Mister Plum, et se jeta sur le corps animé de spasmes du loup qui avait essayé de les dévorer. Un coup de poignard - décidément, ça ne coupait vraiment pas aussi bien qu'une lame de médecine - et de manière aussi maladroite qu'il n'y paraissait, elle découpa la peau autours du cœur. Sa main plongea, fouilla, et c'est avec fougue qu'elle arracha de son antre ce cœur qui palpitait encore de vie. D'un geste furtif, alors qu'elle voyait presque les yeux du criminel se changer en blanc, elle lui fourra son cœur dans la bouche, et le força à avaler, si tant est qu'il le pouvait.

Il se passa encore quelque seconde, et les yeux de Plum virèrent au vide, au néant. Avait-il eu le temps de goûter un peu à sa mort ? Elle ne le savait pas, mais maintenant, en tout cas, c'était terminé.

Soleyne releva son visage, recouvert de petites gouttelettes de sang, et d'autres, plus ou moins volumineuses, et fit un bref signe de tête à l'adresse de son amie qui se trouvait à l'entrée de la salle.




Félicitations, Alex. Tu es mort, tué par Soleyne, et le gang des lapins survivants !
(en partenariat avec Sekai)


Soleyne, the Bloody Rabbit
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [ClueDoubt] Salle 03 - Salle de bal   

Revenir en haut Aller en bas
 

[ClueDoubt] Salle 03 - Salle de bal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Rabbit Doubt :: Cimetière des Parties :: Events : Koh-Doubta & Cluedoubt-
Sauter vers: